Soins des gencives - Parodontie

Le cabinet du Docteur Philippe Lévy, dentiste à Strasbourg la Robertsau, vous explique la Parodontie.

Gencive saine
Une gencive saine ne saigne pas, ni en mangeant, ni lors du brossage des dents, encore moins spontanément. Elle est de couleur rose, ferme et non douloureuse. Sa capacité de défense par la sécrétion de cellules immunitaires est intacte, permettant une protection contre les bactéries et les virus.

Voir la vidéo complète: http://www.efp.org/newsupdate/2015/oral-health-and-general-health

Premiers signes

Saignements, douleurs, gonflements. La gencive devient de couleur rouge. Ces signes annonciateurs d'un problème gingival doivent inciter à consulter rapidement. Les bactéries sont passées sous la gencive et amorcent des "dégâts" dans les tissus sous-jacents. Le responsable le plus fréquent : le biofilm ou plaque dentaire. Il y a risque de gingivite, voire de parodontite, si on ne traite pas. Un détartrage est indiqué pour traiter une gingivite, en plus du renforcement de la fréquence et de la méthode de brossage des dents. Le détartrage peut être accompagné par la réalisation de bains de bouche pendant environ 2 semaines pour renforcer son action.

Traitement des parodontopathies

La maladie parodontale résulte de l’accumulation de plaque dentaire sous la gencive, qui va se minéraliser en tartre à la surface des racines des dents. Cette agglomération de bactéries va entraîner une souffrance de l’os qui va se résorber afin de retrouver un environnement sain en s’éloignant de ce tartre. La gencive va suivre l’os et on aura alors l’apparition de rétractions gingivales. 
La parodontite, lorsqu’elle n’est pas traitée, peut entraîner une inflammation gingivale avec saignements gingivaux provoqués (par le brossage, l’alimentation) ou spontanés, une rétraction gingivale laissant apparaître des triangles noirs entre les dents, l’apparition de poches parodontales suite à la résorption osseuse, une mobilité dentaire et à terme la perte de dents.

Le traitement comprend les étapes suivantes:

  • L'apprentissage d'une hygiène bucco-dentaire rigoureuse. Le patient doit savoir éliminer quotidiennement avec attention toute la plaque dentaire, nettoyer les petits espaces inaccessibles à la brosse à dent par des brossettes inter dentaires. Le traitement initial consiste à éliminer les causes directes (tartre, plaque) ou indirectes favorisant (zones de rétention, force occlusale, etc.) pour assainir le terrain
  • Détartrage manuel ou à ultra-sons, polissage des dents, surfaçage radiculaire (éliminer le tartre situé sur la racine de la dent mais sous la gencive, donc inaccessible au brossage),
  • contention des dents mobiles récupérables (on les solidarise par une contention en résine transparente afin qu’il n’y ait pas d’impact esthétique),
  • traitement des caries, répartition des forces occlusales. 
  • Le traitement chirurgical parodontal est adapté à la quantité de tissus détruits. Il peut être limité à la gencive, ou à la gencive et à l'os alvéolaire pour supprimer les poches osseuses, éliminer les bactéries dans les lésions profondes, redonner à la gencive une forme fonctionnelle.
  • Le contrôle périodique du patient.

La maladie parodontale peut reprendre son évolution si les conditions de nettoyage ne sont pas rigoureusement respectées.

 

 

 

 


Greffe de gencive

Télécharger la fiche d'information UFSBD sur la parodontie