Les implants dentaires expliqués

Le cabinet du Docteur Philippe Lévy, dentiste à Strasbourg, vous présente l'implant dentaire.

Un implant est une sorte de vis en titane, fixée dans l'os comme la racine d'une dent naturelle. L'implant permet de remplacer la dent manquante sans toucher aux autres dents.
C'est pourquoi le praticien détermine la longueur, le diamètre et la forme de l’implant le mieux adapté au cas clinique grâce à un examen radiologique performant en trois dimensions : le Cone Beam (cf chapitre Plateau technique). 

Le protocole implantaire

Tout d'abord le praticien doit accéder à l'os après avoir dégagé la gencive. Pour cela il pratique une incision à l'aide d'un bistouri, puis il décolle la gencive pour bien voir son champ opératoire. L’analyse sur ordinateur des scanners 3D (Cone Beam) reproduisant l'anatomie précise des maxillaires permettent de programmer une chirurgie beaucoup moins invasive dans les cas courants (technique dite 'flapless').

L'implantologie est une percée essentielle qui a amélioré la vie de milliers de patients. En effet, c'est souvent la solution optimale car : 

  • cela permet d'éviter de sacrifier inutilement des dents saines (on évite la réalisation de bridges) 
  • c'est la seule possibilité d'éviter une prothèse amovible
  • le patient retrouve le confort des dents originelles et donc une qualité de vie incomparable
  • l'esthétique est optimale 
  • cela évite la perte osseuse liée à l'extraction d'une dent.

 

En clair, un implant dentaire est la solution optimale s'il manque une ou plusieurs dents. Ainsi, presque tout le monde peut bénéficier d’une solution de remplacement pour ses dents, avec un aspect et des fonctions identiques à ceux d'une dent naturelle. Il est cependant important d'avoir un tissu osseux totalement développé auparavant, ce qui explique que les implants dentaires ne sont normalement pas posés chez des personnes de moins de 18 ans.

L'implantologiste va, à l'aide de forets de diamètres adaptés, préparer la place dans l'os. Le pas de vis visible sur l’implant va permettre de le stabiliser dans l’os lors de la pose. Il s’en suivra la phase d'ostéo-intégration. En effet l'implant, contrairement à la dent, est totalement fixe, c'est-à-dire ankylosé dans l'os. La mise en charge de l'implant (c’est-à-dire la connexion d’une couronne sur l’implant) est généralement différée pour permettre cette phase d'ostéo-intégration (trois mois en moyenne).

Voir les vidéos